Le 9ème Sommet de l’Alliance Smart Africa, s’est tenu ce lundi, 7 décembre 2020 par visio-conference. Une occasion mise à profit par les chefs d’États membres de l’alliance, pour faire la situation des progrès technologiques réalisés et définir le chemin à parcourir dans le cadre des réformes et innovations.

Prenant part à ce rendez-vous panafricain, le Président Alpha Condé, a indiqué que c’est grâce « à Smart Africa que l’Afrique sera au rendez-vous de la quatrième révolution industrielle ». Il précise que l’un des objectifs majeurs de cette Alliance « est la transformation digitale de notre continent dans les différents aspects : économique, social, culturel, la gouvernance ».

Pour y arriver, l’ancien Président de l’Union africaine estime que les pays africains « se doivent de procéder à des transformations structurelles pour que l’ensemble soit cohérent ». Puis d’affirmer que la Guinée est « résolument engagée dans cette démarche ».

Selon Alpha Condé, la Guinée a lancé plusieurs reformes et innovations, parmi lesquelles, figure « la ratification de la convention de Malabo sur la cybercriminalité, la protection des données à caractère personnel, l’adoption de la loi sur la cyber-sécurité et la protection des données à caractère personnel, l’adoption de la loi sur la transaction électronique, le renforcement de la confiance entre régulateurs des télécommunications et les acteurs qui sont les opérateurs, la création de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’informatique ».

Dans le même registre, le Président Alpha Condé a laissé entendre que son pays « a si justement été désigné champion de l’interconnexion interaméricain. Sur ce projet, grâce à l’étroite collaboration entre le Secrétariat exécutif de notre Alliance et les partenaires, nous avons réalisé l’étude de faisabilité d’interconnexion de 24 pays de notre alliance, présenté l’approche et la planification de nœud de réseau, réalisé l’interconnexion entre la Guinée et la Sierra Léone et la Guinée et le Mali ».

Par ailleurs, Alpha Condé a félicité le Secrétariat exécutif pour le travail déjà réalisé tout en rassurant l’engagement et la disponibilité de son pays à poursuivre la réalisation des projets de digitalisation de l’Afrique pour le bien être des citoyens et de leurs biens.

Saïdou DIALLO