Arrêté le mardi 29 septembre dernier, Oumar Sylla “Foniké Menguè”, a été à nouveau placé en détention à la maison centrale de Conakry. Le procès du responsable des antennes du FNDC peine encore a s’ouvrir. La défense de son côté, demande l’accélération de la procédure judiciaire, pour que le frontiste « recouvre sa liberté ».

« Le dossier Foniké Menguè est un dossier qui est devant le tribunal de première instance de Mafanco, cette fois-ci, on a changé le fusil d’épaule. La première fois on l’a arrêté il a fait 6 mois, ça c’était au compte du tribunal de première instance de Conakry 1, il a été jugé et innocenté, libérer quelque jours après, on se jette encore sur lui en pleine circulation, on le met aux arrêts et on l’emprisonne. Donc aujourd’hui, il est privé de sa liberté et le dossier est avec le doyen des juges », explique Maitre Salifou Béavogui.

Poursuivant, l’avocat au nom du collectif de la défense, plaide pour l’accélération du dossier de son client : « Nous demandons à ce que vraiment, la procédure soit accélérée pour qu’il soit rapidement libéré parce que les faits qui lui ont été reprochés ne sont pas établis ».

Me Béavogui rassure que : « Il ( Foniké Manguè) a le moral au top et il souhaite un procès juste et équitable, dans lequel le droit de la défense est garanti »

Aïssatou Djibril