Les autorités communales, judiciaires, administratives et religieuses de Mamou se sont réunies sur le site de Dounkiwal, ce samedi 21 novembre 2020, pour incinérer, 1 850 kilogrammes de chanvre indien.

Cette quantité de drogue a été saisie depuis janvier dernier par les forces de défense et de sécurité. Elhadj Sidiki Camara, procureur de la République près le tribunal de première instance de Mamou, les services de sécurité et de défense pour cette action, tout en rappelant que la drogue est la base de plusieurs crimes commises dans la société.

« Nous sommes sur le site de Dounkiwal pour procéder à l’incinération de 1850 kg de chanvre indien, soit 2 tonnes. Ces saisies ont été effectuées depuis le 1er janvier 2020 par les forces de défense et de sécurité. Alors, je profite de cette occasion pour féliciter les forces de sécurité, parce que les saisies ont eu lieu grâce à leurs efforts conjugués. Nous remercions également toutes les autorités à tous les niveaux pour leur collaboration pour que la justice soit une réalité dans notre région. Vous savez, la drogue est la source de toute la criminalité que nous connaissons. Les coupeurs de route, les cas de viols, d’assassinats que vous connaissez, le socle de tout cela c’est bien la drogue. Tout le monde doit se lever comme un seul homme pour lutter efficacement contre ce fléau ».

Le gouverneur de Mamou, Amadou Oury Lémy Diallo, félicitant les services qui ont permis cette saisie, indique que c’est « une chance » que toute cette quantité ait été retirée en circulation.

« C’est d’abord un grand plaisir d’être ici pour assister à l’incinération de cette quantité de drogue. Une substance qui fait du mal au pays, voire au monde entier. C’est l’occasion pour moi de remercier et féliciter les forces de sécurité, même la justice qui est la base de tout cela. C’est une chance pour nous que toute cette quantité de drogue soit saisie, car cette matière fait beaucoup de troubles dans le pays. En luttant contre ce fléau, le pays sera tranquille ». Des propos recueillis par nos confrères de Guinéematin.

La quantité de drogues représente l’ensemble des saisies effectuées dans les sous-préfecture de Soyah et Ouré-Kaba durant l’année 2020, précisent les autorités.

Aïssatou Djibril