Ce samedi 21 novembre, lors de l’inauguration de la Banque Nationale d’Investissement de Guinée (BNIG), le Président Alpha Condé a exprimé son ambition de faire de la Guinée un pays exportateur de riz dans les deux prochaines années.

Le chef de l’Etat dans son intervention, a tout d’abord rappeler qu’« il est anormal qu’un pays comme la Guinée qui est le château d’eau de l’Afrique importe encore le riz ». Puis d’indiquer que lui et ses ministres vont s’y mettre pour remédier à cette réalité guinéenne.

« Nous avons donc décidé que du président aux ministres, aux hauts cadres, que tout le monde doit désormais cultiver pour que d’ici à 2 ans la Guinée non seulement n’importe plus, mais soit pays exportateur, ils doivent donner l’exemple à nos éleveurs »

Poursuivant, Alpha Condé parle de la capacité des jeunes formés sur l’insémination, avant de toucher le cas des éleveurs.

« Aujourd’hui, grâce à l’accompagnement du Maroc, nous avons formé beaucoup de jeunes qui sont capables de faire l’insémination. Mais l’éleveur va vous dire pourquoi je vais payer la nourriture de mon bœuf quand il se nourrit gratuitement. Il oublie que ses bœufs détruisent les champs, ce qui entraîne parfois des affrontements, parfois des morts entre les éleveurs et les paysans… Dans toutes les régions de production animale, les cadres doivent s’impliquer dans l’insémination des bœufs afin d’entraîner nos éleveurs, ce qui va permettre que tout le monde fasse des parcs clôturés, ce qui va mettre fin à la destruction des champs et la lutte entre paysans et éleveurs ». Des propos recueillis par nos confrères de Médiaguinée.

Le Président Alpha Condé dès son accession à la magistrature suprême, a misé sur le secteur agricole. Les campagnes agricoles annuelles constituent l’une des preuves palpables. Mais faut-il rappeler que malgré ses efforts, le pays reste encore un grand importateur de riz.

Aïssatou Djibril