Le Président français, Emmanuel Macron s’est exprimé ce vendredi 20 novembre, sur la situation socio-politique guinéenne, lors d’un entretien accordé à nos confrères de Jeune Afrique.

« Je pense que la situation est grave en Guinée pour sa jeunesse, pour sa vitalité démocratique et pour son avancée », déclare le chef de l’Etat.

Poursuivant, Macron, justifie la cause pour laquelle, il n’a pas adressé « ses félicitations » à Alpha Condé pour sa réélection pour le moment.

« Le président Condé à une carrière d’opposant qui aurait justifié qu’il organise de lui-même, une bonne alternance. Et d’évidence, il a organisé un référendum et un changement de la constitution uniquement pour pouvoir garder le pouvoir. C’est pour ça que je ne lui ai pas encore adressé de lettre de félicitations », a-t-il précisé.

Cette déclaration du président Macron vient-elle renforcer les doutes sur cette élection qui, selon le président Alpha Condé est « l’une des meilleures élections organisées dans la sous-région » ?

Le leader du RPG a été réélu dès le premier tour avec 59,50 % des suffrages. Son principal opposant Cellou Dalein Diallo de son côté dit ne pas reconnaître ces résultats, et continue de revendiquer sa « victoire ».

Aïssatou Djibril