Dans la sous-préfecture de Koumban, localité située à 33 kilomètres de la ville de Kankan, plusieurs éleveurs venus d’ailleurs vivent un calvaire. Des autochtones exigent leur départ. Un grand nombre de biens (bétail, maisons) leur appartenant ont été saccagés par ces natifs.

Face à cette situation, le Président du parti Union des Démocrates pour la Renaissance de la Guinée ( UDRG),  Amadou Oury Bah, dit être « consterné ». Il interpelle le Président de la République à intervenir « pendant qu’il est temps »

« J’éprouve une profonde indignation. Je suis consterné de constater que des irresponsables risquent de plonger la Guinée dans le syndrome des conflits fratricides de type sahélien. Mr Alpha Condé réagissez pendant qu’il est temps pour stopper ces carnages », a lancé l’ancien ministre de la réconciliation nationale, sur ses canaux de communication digital. 

Selon nos informations, les victimes de  ces dégâts, comptent poursuivre les auteurs au tribunal de première instance de Kankan. 

Saïdou DIALLO