Un nombre important de personnes ont été tuées ou brutalisées en marge des violences enregistrées en Guinée. Les coupables de ces crimes peinent encore à être identifiés et traduits en justice, par les autorités.

Les familles des victimes des violences postélectorales qui ont récemment secoué la capitale guinéenne et d’autres villes du pays, ont décidé de saisir la justice. L’information a été donnée par Maître Thierno Souleymane Baldé, lors d’un entretien accordé à nos confrères de Mosaïqueguinee. L’avocat indique qu’« une plainte pour assassinat par balles, blessures, violation de domicile est déjà prête ».

Bien qu’engageant cette procédure, Me Souleymane dit ne pas avoir grand espoir quant à une issue favorable : « Je suis convaincu, ça sera sans succès honnêtement, car le pays fonctionne comme ça depuis des années. Ce n’est pas une première fois. Je suis désolé mais c’est toujours comme ça, voilà ».

Malgré ce pessimisme exprimé, l’avocat veut « suivre le dossier de prêt, pour stopper les tueries en Guinée ».

Actujeune.com