L’opposition ivoirienne vient d’annoncer ce dimanche 1er novembre, lendemain du scrutin présidentiel, qu’elle ne reconnaît pas cette élection et constate la fin du mandat du président Ouattara.

Selon les propos rapportés par RFI, le porte-parole de cette l’opposition, Pascal Affi N’Guessan, annonce que les groupements politiques d’opposition « ne reconnaissent pas l’élection présidentielle ».

Cette même source ajoute que ces groupements disent avoir « constaté la fin du mandat du président Alassane Ouattara », c’est pourquoi précise le quotidien français, ils (les groupes politiques d’opposition NDLR) « appellent à l’ouverture d’une transition civile afin de créer les conditions d’une élection présidentielle juste et transparente ».

Plus loin, ces leaders de l’opposition ont aussi appelé « à la mobilisation générale des Ivoiriens et Ivoriennes […] pour faire barrage à la dictature du président sortant Alassane Ouattara ».

Saïdou DIALLO