Cellou Dalein Diallo, candidat de l’UFDG, s’est autoproclamé ce lundi, vainqueur dès le premier tour, du scrutin présidentiel tenu ce dimanche 18 octobre. Il l’a fait à travers une déclaration qu’il a tenue au QG de son parti, devant des journalistes et une foule de militants mobilisés à l’occasion.

Les réactions n’ont pas tardé à surgir du côté de la mouvance présidentielle. A travers une déclaration rendue publique, le RPG-AEC dit condamner « sans réserve et avec la plus grande fermeté », cette déclaration du Président de l’UFDG, qu’il qualifie « d’irresponsable et dangereuse ».

Par la même occasion, la mouvance présidentielle indique que « cette attitude antirépublicaine et antidémocratique appelle de la part de tous les patriotes et de tous les démocrates une vive indignation et une condamnation unanime ».

Elle invite également les institutions compétentes à « prendre toutes les dispositions nécessaires pour prévenir le désordre et empêcher toute velléité de déstabilisation du pays et de ses institutions ». Avant de demander à ses militants et sympathisants de « rester calme, sereins et mobilisés ».

A rappeler que la centralisation des procès-verbaux des bureaux de vote se poursuit encore. La Comission Nationale Électorale Indépendante, institution en charge d’organiser les élections, a, dans un communiqué rendu public dans la matinée, indiqué que « conformément à l’article 162 du code électoral révisé, elle est la seule habilitée à rendre public la totalisation globale des résultats provisoires ».

Actujeune.com