A moins de 24 h du jour fatidique, le 18 octobre, et pendant que la campagne électorale connait son épilogue, une image fait le tour des fils d’actualités guinéens. C’est celle du président Alpha Condé, soutenu par un membre de sa garde rapprochée, comme s’il chutait.

Des proches du président sont visibles entrain de filmer et photographier le fait. Depuis son apparition publique, les spéculations quant à l’état de santé du candidat du RPG Arc-en-ciel vont bon train. Or, le collège des médecins mis en place, conformément à la loi qui gouverne le processus électoral, pour statuer sur la capacité physique et mentale des candidats en lice pour l’élection du 18 octobre, a déclaré le président, apte à se porter candidat.

Du haut de ses 82 ans, le Pr. Alpha Condé rentre à Conakry, d’une tournée qu’il a conduite en Guinée-forestière, en Haute-Guinée et dans une partie de la Moyenne-Guinée, avant de boucler son marathon à Conakry, au tristement célèbre, stade du 28 septembre, au contact de ses militants mobilisés massivement à tout bout de champ.

Pour ce qui est des explications à donner à cette image et des circonstances dans lesquelles, elle a été produite, les quelques réactions de militants communicants du parti, ont suffi pour balayer la thèse de la chute. Ces derniers se défendent avec une vidéo cette fois, dans laquelle, on aperçoit effectivement le président se faire supporter par son garde du corps, pour se hisser sur un mur et tenir son propos.

Pendant ce temps la toile s’affole et chacun y va de son commentaire. Les opposants au président en profitent, pour espérer convaincre les quelques indécis, au sein de l’électorat guinéen. C’est de bonne guerre, dirait-on.

Les électeurs guinéens trancheront le 18 octobre.

Actujeune.com