A cinq jours de la tenue du scrutin présidentiel, le leader du parti Union des forces démocratiques de Guinée ( UFDG), Cellou Dalein DIALLO, évoque déjà des risques de violation du Code électoral. Il l’a fait savoir ce mardi 13 octobre, lors de son intervention dans l’émission les « Grandes Gueules ». 

Selon le candidat à l’élection présidentielle du 18 octobre, au jour d’aujourd’hui « Alpha est en train de faire des pressions sur la CENI pour que les candidats ne puissent pas à travers leurs représentants, obtenir les PV des bureaux de vote ». Ce qui est pour Cellou Dalein Diallo contraire à la loi. Il précise donc : « ça signifie qu’il (Alpha Condé ndlr) a des intentions de procéder à un hold-up électoral. Comment on peut dire qu’un candidat ne peut pas avoir cette pièce à conviction pour pouvoir contester et pouvoir saisir si nécessaire la cour constitutionnelle ? », s’interroge-t-il.

A encroir le leader de l’UFDG, la commission électorale nationale indépendante (CENI), est en train de suivre les instructions d’Alpha Condé sur cette démarche. Face à cet état de fait, Cellou Dalein Diallo dénonce : « une violation flagrante du droit des candidats et du Code électoral ».

Saïdou DIALLO