Des accrochages ont éclaté ce dimanche 11 octobre, dans la commune urbaine de Kankan entre partisans de l’UFDG et du RPG. Ils ont fait plusieurs blessés et d’importants dégâts matériels.

Dr Yaraboye Koïvogui, médecin chef du service des urgences de l’hôpital régional de Kankan évoque plus de vingt (20) blessés enregistrés : « Pour la journée d’hier, nous avons reçu 21 blessés ; mais, ce ne sont pas des blessés graves. Ils ont été tous pris en charge par le service des urgences de l’hôpital, et sont tous hors de danger », nous a-t-il confié.

Contrairement à la rumeur qui circule dans la ville, faisant état d’un mort, le responsable des urgences de Kankan dit ne pas avoir reçu de cas de mort.

« Nous n’avons pas enregistré de décès au niveau des urgences. Il n’y a pas eu non plus de cas de dépôt de corps, peut-être, qu’il y a eu de décès dans la ville et qu’on a pas été informé », a-t-il déclaré.

Ce lundi, des actes de violences et de vandalisme d’édifices privés sont également constatés dans la ville, alors que le premier ministre et directeur de campagne du RPG-ARC y est pour tenir un meeting.

N’nah NENE