Le mouvement international “Tournons La Page” (TLP), a adressé un signalement à la Procureure de la Cour Pénale Internationale, en date du 30 septembre dernier, sur les meurtres commis en Guinée, en marge des contestations du troisième mandat.

L’ONG à travers son courrier invite la procureure à « diligenter des enquêtes dans le cadre de l’ouverture d’un examen préliminaire sur les faits ».

Dans son rapport intitulé “République de Guinée. Un troisième mandat d’Alpha Condé à quel prix ?”, TLP fait état d’au moins 52 morts et des dizaines de blessés entre avril 2019 et mars 2020, enregistrés en marge des protestations contre le troisième mandat. Elle précise que parmi les victimes l’on dénombre de nombreux jeunes et que 82 arrestations arbitraires ont été recensées.

Selon l’ONG, il s’agit d’un « crime contre l’humanité » dirigée contre la population civile dans le but ultime de permettre au Président sortant de se maintenir en place. Un crime qui repose notamment sur l’acte constitutif premier de l’article 7 du statut de la Cour Pénale Internationale (CPI), le meurtre, commis à 52 reprises, indique le mouvement.

Actujeune.com