À l’occasion des 62 ans d’indépendance de la Guinée, ce vendredi 02 octobre, le Président Alpha Condé comme d’habitude a procédé à la cérémonie de dépôt de la gerbe de fleurs. Intervenant, le chef de l’Etat a rendu un vibrant hommage à ceux qui ont précédé et qui ont combattu pour la Guinée, avant de vanter les mérites de l’armée guinéenne.

« Nous n’allons jamais oublier nos devanciers. Beaucoup de guinéens ont participé à la première et à la seconde guerres mondiales. Beaucoup ont surtout lutté pour l’indépendance de la Guinée », a-t-il rappelé.

Poursuivant, le chef de l’État revient sur les combats menés par l’armée guinéenne.

« L’armée guinéenne a participé à des luttes de libération de beaucoup de pays africains. Nous savons très bien que le général Lansana Conté, avant d’être président de la République, dirigeait des troupes à Boké pour aider nos frères de la Guinée Bissau. Nous avons fait la même chose pour l’Angola et le Mozambique. L’accord entre le président Sékou Touré et Fidel Castro a permis aux troupes cubaines de rejoindre l’Angola », a-t-il déclaré. Avant de faire remarquer : « Depuis 2014, notre armée se bat vaillamment à Kidal au Mali, malgré que nous ne sommes pas des hommes du désert. Nous sommes au 5ème bataillon ».

Pour Alpha Condé, le regard que les citoyens portaient autrefois sur l’armée n’est plus le même aujourd’hui : « L’armée guinéenne qui était crainte hier par la population à cause de certains comportements, est devenue aujourd’hui l’amie du peuple », a-t-il dit. Des propos rapportés par visionguinee.

Aïssatou Djibril