L’Union des Forces Démocratiques de Guinée( UFDG), a fait une déclaration ce mercredi, pour apporter un démenti aux accusations de certains membres du gouvernement, qui imputent au parti, la responsabilité de l’attaque du cortège du Premier ministre à Labé et Dalaba.

Au cours de son intervention, le responsable de la communication de l’UFDG, Ousmane Gaoual Diallo, a apporté des précisions sur le cas d’un éventuel report de l’élection du 18 octobre.

Il affirme que l’UFDG n’est pas pour un report de la présidentielle tout en précisant que si cela devait arriver, « le président Alpha Condé déposerait le pouvoir à la date du 18 octobre prochain ».

« Non seulement nous ne demandons pas de report mais si Alpha Condé qui est le candidat quasiment en perte de vitesse faisait un report, il déposerait le pouvoir à la date du 18 octobre prochain. On ne sais pas qui va conduire le report mais s’il y avait un glissement de quelque nature que ça soit, que cela soit clair au soir du 18 octobre prochain, Alpha condé ne sera plus celui qui va parler au nom des guinéens, il n’y a donc aucune possibilité », prévient Ousmane Gaoual Diallo.

Poursuivant, il affirme que l’UFDG connaît l’objectif du RPG qui est celui de créer des « tensions », pour pouvoir reporter les élections prévues, car celui-ci serait en manque de confiance vis à vis de ses partisans, indique-t-il.

« Nous savons pertinemment que cela fait partir aussi de leur objectif, c’est à dire créer des tensions pour pouvoir justifier un report alors qu’il est juste en perte de vitesse. Le RPG qui se vantait autrefois, d’avoir Siguiri et Kankan, les gens sont fatigués de leurs mensonges donc ils tournent leur espérance vers un leader qui peut mieux incarner leurs valeurs qui est Cellou Dalein Diallo, parce que son œuvre est encore vivant à l’intérieur de leur localité », a-t-il conclu.

Aissatou Djibril