Ancien ministre des Affaires étrangères, Moctar Ouane a été nommé premier ministre, chef de gouvernement par un décret du président de la transition, Bah N’Daw, ce dimanche 27 septembre.

Cet acte intervient deux jours après l’investiture du président de la transition qui a été désigné après plus d’un mois du coup d’État militaire. Un civil nommé premier ministre de la transition, répondant ainsi à l’exigence de la CEDEAO.

Âgé de 64 ans, Moctar était depuis 2016, délégué à la paix et à la sécurité à la Commission de l’Union économique et monétaire de l’Afrique de l’ouest (UEMOA) à Ouagadougou. Il a été ministre des affaires étrangères de 2004 à 2011 sous la présidence d’Amadou Toumani Touré (ATT). Le nouveau chef du gouvernement malien est natif de Bidi, dans le centre du pays, la région la plus touchée par les attaques djihadistes et marqué par des violences intercommunautaires.

Selon RFI, c’est le samedi soir qu’il a rencontré des responsables de la junte, ainsi que le président de transition pour donné son accord pour occuper les fonctions de premier ministre.

Vu la situation socio-politique actuelle du Mali, les défis s’annoncent grands pour Moctar Ouane. Il a désormais 48 heures pour former son gouvernement.

Abdoulaye KABA