Depuis quelques jours, des images d’une fille ayant des blessures sur tout le corps circulent sur la toile. Selon les informations, Mariam Sow, une guinéenne vivant au Mali aurait été violentée par l’artiste malien Sidiki Diabaté, le « prince de la Kora ».

Lors de son intervention ce jeudi 17 septembre 2020, dans les GG d’Espace FM, Mariam Sow, communément appelée “Mamasita”, a confirmé que c’est bien elle qui se trouve sur les photos tout en indiquant qu’elle a été victime de plusieurs cas de violences de la part de l’artiste.

« Ces images datent d’un an, le fait que ça s’est retrouvé sur les réseaux sociaux partout. Les gens me demandent si réellement c’est moi et oui je confirme que c’est moi. J’ai subi plusieurs violences plus que ça, mais une fois j’ai pris cette photo en regardant je me suis dit mais comment réellement il ( Sidiki Diabaté ndlr) me fait ça , est-ce qu’il ( Sidiki Diabaté ndlr) sait ce qu’il fait. C’est pourquoi j’avais pris cette photo, mais je ne sais pas comment est-ce qu’elle s’est retrouvée sur les réseaux », a-t-elle déclaré.

Parlant de la durée de leur relation et le pourquoi elle a été violentée par l’artiste, “Mamasita” explique : « Toute la famille me connaît, ses proches me connaissent et ses amis aussi. Notre relation est connue partout, on a fait sept ans ensemble. Au début je me disais que c’est par jalousie, je me disais que peut-être il ( Sidiki Diabaté ndlr) m’aime au fur et à mesure que ça continuait déjà, moi je l’ai fait par amour», a-t-elle affirmé.

Pour finir, elle déclare avoir été « séquestrée pendant deux mois » par Sidiki Diabaté qui aurait utilisé « des rallonges » entre autres pour la battre. Elle annonce qu’elle va porter plainte contre l’artiste.

Aïssatou Djibril