Le président Guinéen séjourne dans la capitale ghanéenne depuis ce lundi soir. Il y est dans le cadre d’une rencontre prévue entre la CEDEAO et les militaires au pouvoir au Mali depuis l’éviction d’Ibrahim Boubacar Keïta.

Dans la matinée de ce mardi, le Chef de l’État a eu un tête-à-tête avec le premier responsable du Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP), le colonel Goïta.

« J’ai reçu ce matin le colonel Assimi Goïta, président du CNSP. La stabilité du Mali, (où nos soldats sous mandat onusien combattent les djihadistes), est une nécessité pour la sécurité de la sous-région », a déclaré Alpha Condé via sa page officielle Facebook.

La crise malienne se trouve au cœur des préoccupations de la CEDEAO depuis la naissance en juin des protestations du M5-RFP qui ont finalement abouti à un coup de force des militaires donnant lieu à la démission « sous contrainte » d’IBK.

Au terme de trois jours de concertations la semaine dernière, les militaires au pouvoir ont proposé un texte qui fixe la durée de la transition au Mali à 18 mois. Cette charte qui prévoit également la mise en place de trois organes de transition a été rejetée par le M5-RFP.

Abdoulaye KABA