Oumar Sylla alias “Foniké Menguè”, responsable de la mobilisation et des antennes du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), après quatre mois de détention, a été jugée et relaxé le jeudi 27 août dernier.

Dans une interview accordée ce mardi à nos confrères d’Espace FM, le leader du FNDC est revenu sur les conditions de son « kidnapping » et de sa détention. Foniké Menguè après avoir fait de graves révélations a indiqué qu’il est en voie de porter plainte contre le Directeur Central de la Police Judiciaire qu’il accuse de l’avoir « kidnappé ».

« Je suis en train de voir avec les avocats comment porter plainte non seulement contre Monsieur Fabou Camara, puisque c’est lui qui m’a kidnappé et puis il m’a foutu d’abord dans un premier temps à la villa 40 ou 44. Et puis on m’amène là-bas cagoulé. Il y a des moments même si je voulais partir dans les toilettes, je partais dans les toilettes cagoulé. De là on me prend pour m’amener à la sûreté où j’ai passé trois nuits dans un petit violon. C’est de là qu’on m’a envoyé à la DPJ et de la DPJ au parquet, on a mis un mandat de dépôt contre moi et on m’a amené cette fois ci à la maison centrale. Donc je suis entrain de voir avec mes avocats pour porter plainte contre la personne de Monsieur Fabou Camara pour lui montrer que la Guinée est un pays de droit. Et je suis entrain de voir aussi pour le cas du procureur de la République », a laissé entendre le frontiste.

Durant le même entretien, Oumar Sylla a également révélé que depuis sa libération, ses téléphones lui ont encore pas été rendus et que ces derniers font l’objet d’une « confiscation catégorique ».

« Je vous l’apprends même, jusqu’à présent, après la décision de Monsieur le juge de me restituer mes téléphones, jusqu’à présent c’est vrai que Foniké Menguè a été libéré mais mes téléphones continuent d’être en prison. Ils refusent catégoriquement de me restituer mes deux téléphones », a-t-il confié.

A rappeler que depuis le samedi 12 septembre, un autre opposant au troisième mandat d’Alpha Condé, en l’occurrence Souleymane Condé, ancien responsable du FNDC-USA se trouve détenu par les hommes du commissaire Fabou Aboubacar Camara.

Abdoulaye KABA