Le commissaire de la Direction Centrale de la Police Judiciaire, Fabou Aboubacar Camara est revenu sur les motifs de l’arrestation de Souleymane Condé. L’ancien coordinateur du FNDC aux États-Unis a été interpellé ce samedi 12 septembre 2020 après le lancement de son mouvement politique « Diversité Républicaine de Guinée ».

Pour Fabou, l’arrestation de Souleymane Condé n’est pas liée aux propos qu’il a récemment tenus dans l’émission « les Grandes gueules », ni à la création de son mouvement politique. Mais plutôt à des publications qu’il aurait faites sur sa page Facebook quand il était hors du pays : « Il a été arrêté pour ses publications sur son compte Facebook.  On l’a interpellé pour ça. Tout ce qui viole la loi constitue une infraction. C’est donc par rapport à ça qu’on l’a interpelé », a-t-il expliqué.

Parlant de la manière de procéder à son arrestation que certains qualifient de « kidnapping », le commissaire affirme : « On ne convoque pas quelqu’un qui est en flagrant délit. Il n’y a pas de convocation. On le [localise], on le trouve, on l’interpelle. C’est ça la règle », a-t-il déclaré chez nos confrères de Guinéenews.

Depuis son arrestation, plusieurs personnes réagissent sur les réseaux sociaux en publiant une photo de lui accompagnée de messages comme « Libérez Souleymane Condé ».

Le FNDC à travers une déclaration rendue publique a exigé sa libération tout en indiquant que leur « camarade » de lutte est « victime pour son engagement inconditionnel contre le projet de troisième mandat »

Aïssatou Djibril