Lors d’une plénière qu’il a tenue hier mercredi à Conakry, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), a indiqué qu’il a pris acte du « retrait volontaire » des partis politiques,  membres du front, qui se sont engagés dans la course à la présidentielle du 18 octobre prochain.

A travers un appel téléphonique effectué par nos confrères de mosaiqueguinee, Dr Ousmane kaba a indiqué qu’au FNDC, les objectifs ne sont pas bien « définis ».

« Le FNDC, c’est des objectifs mal définis. On se bat pour l’alternance en Guinée, on ne va pas passer nos vies à se battre pour seulement la constitution, on se bat pour l’alternance et la démocratie en Guinée. Pour le moment on s’occupe de l’élection présidentielle », a précisé le leader du PADES, rapportent nos confrères. 

Par ailleurs, Dr Ousmane Kaba indique que le fait de participer à l’élection présidentielle ne veut pas dire se détourner de l’objectif du FNDC. Mais plutôt une autre manière de mener le combat contre le troisième mandat d’Alpha Condé.

« Nous avons le même objectif qui est de mettre fin au troisième mandat et de la présidence à vie. Nous, nous avons pensé à notre niveau qu’après les échecs des manifestations de rues, il faut déloger le professeur Alpha Condé, par les urnes en faisant confiance au peuple de Guinée. Eux ils pensent que le professeur Alpha Condé a tout l’appareil judiciaire en main et que le peuple ne peut rien », indique la même source.

Le FNDC de son côté dit continuer son combat, mais pour le moment, aucune date n’a été fixée pour la reprise des manifestations de rue.

Saïdou DIALLO