Sidya Touré a réaffirmé sa position ce lundi 07 septembre 2020, sur la lutte contre un troisième mandat d’Alpha Condé, aussi, sur la non reconnaissance de la nouvelle constitution issue du double scrutin du 22 mars dernier. Le président de l’UFR, dit avoir décidé de ne pas participer à l’élection du 18 Octobre, « par principe » et par respect pour les « martyrs » tombés lors des manifestations.

« J’ai décidé de ne pas participer au scrutin présidentiel par principe, pour tous les morts lors des manifestations, notre engagement contre la Constitution, les manipulations qui sont intervenues, ne nous permettent pas d’accompagner Alpha Condé dans ce qui n’est, en réalité, pas une élection. Nous ne pourrons pas participer à ces élections mais, par contre, le FNDC continuera de lutter pour le départ d’Alpha Condé. », a laissé entendre, le leader de l’UFR au micro de RFI.

Pour ce qui est de la candidature de Cellou Dalein Diallo, investi comme candidat de l’UFDG le dimanche dernier, Sidya Touré parle d’un «divorce» entre le FNDC et l’UFDG.

« Je pense qu’il doit avoir une raison qui lui est propre. L’essentiel, ce que j’ai entendu, c’est qu’il continuera la lutte pour qu’Alpha s’en aille. Mais le fait de participer est une scission avec le Front national, c’est évident. », a-t-il dit pour conclure chez nos confrères de RFI.

A rappeler que le dépôt des dossiers de candidature du président de l’UFDG à la cour constitutionnelle est prévu pour ce lundi 07 septembre 2020.

Aïssatou Djibril