Elhadj Moudjitaba Diallo présumé voleur âgé d’une vingtaine d’années, a été retrouvé mort électrocuté dans un atelier de réparation de réfrigérateurs au quartier Kourola 1, dans la nuit du jeudi à vendredi 04 septembre.

La victime accro aux stupéfiants selon ses proches, serait allé voler du fer dans cet atelier situé non loin de la gendarmerie départementale, le propriétaire des lieux dit souvent être victime de vol.

« Je suis souvent victime de vol dans mon atelier. Ce sont les agents de la gendarmerie qui m’ont informé qu’un jeune a été électrocuté dans mon atelier. J’avais du matériel branché, ce n’est de ma volonté de tendre un piège à quelqu’un. C’est le destin. C’est triste ce qui s’est passé, mais voler aussi ce n’est pas bon », affirme le propriétaire sous couvert de l’anonymat.

Le frère de la victime quant à lui dit avoir tout essayé pour qu’il ( la victime ndlr) reste sur le droit chemin, mais en vain : « C’est le benjamin de la famille, Il est sorti depuis hier matin. C’est ce matin que j’ai été informé qu’il est décédé. Il n’avait pas de travail, il s’appelle Elhadj Moudjitaba, 28 ans, il était sous ma responsabilité. On ne peut rien, il a été électrocuté certes, mais la famille ne va pas porter plainte, nous cherchons à récupérer le corps pour qu’il soit inhumé aujourd’hui à Daka. Il était un accro de “colle”, comme nous avons tout fait, il n’a pas accepté d’être sur le droit chemin. Voilà le résultat, on n’y peut rien », regrette Moustapha Diallo, grand frère de la victime. Des propos recueillis par nos confrères de Médiaguinée.

Aïssatou Djibril