L’acte s’est passé dans la journée d’hier, lundi 17 août 2020, dans le district de Loila, relevant de la sous-préfecture de Koundian (Mandiana).

Des jeunes en colère ont fait libérer des personnes atteintes de coronavirus, prises en charge dans leur localité. Les patients sont des employés de la société minière de Mandiana. Ils avaient récemment été testés positifs et placés en isolement dans les locaux de l’entreprise. Certains parmi eux ont été transférés au CTepi de Kankan. Un état de fait qui a irrité la colère des jeunes qui disent ne pas croire aux tests effectués par les autorités médicales, apprend-on.

L’administration locale indique être très inquiète face à cette situation et dit craindre une flambée du nombre de contaminations.

« Nous sommes face à une situation difficile à Loila. Des jeunes ont pris d’assaut la société minière pour libérer de force les malades du Covid-19 mis en confinement. En plus de ça, ils réclament le retour immédiat des patients déférés au centre de traitement à Kankan. Nous sommes sur pied comme ça pour déployer des agents de sécurité dans la localité pour assurer le maintien d’ordre », a déclaré Sékou Fatoumata Keïta, secrétaire général chargé des affaires administratives à la préfecture de Mandiana. Des propos recueillis par Guineematin.com.

L’equipe médicale venue de Mandiana pour dépister tous les travailleurs de l’entreprise avait été prise en otage par les protestataires, dans les locaux de la société. C’est grâce à l’intervention des agents de sécurité qu’elle a été libérée dans la soirée du lundi, précise le quotidien.

Selon les informations, les cas positifs de Covid-19 libérés par ces jeunes restent pour l’heure introuvables.


Jacques kamano