Des troupes de soldats maliens se sont mutinés ce mardi matin en tirant des coups de feu dans le grand camp de Kati à quinze kilomètres de la capitale malienne. Pour l’heure les raisons sont inconnues et la situation reste confuse, apprend-on.

Les ambassades de la France et de Norvège à Bamako « recommande instamment » à leurs ressortissants de rester chez eux, rapportent Reuters et le Monde.fr.

Le Mali est confronté depuis juin à une grave crise sociopolitique. Ce lundi l’opposition a appelé à de nouvelles manifestations cette semaine pour réclamer le départ du président Ibrahim Boubacar Keïta.

Aïssatou Djibril