Les médecins devant certifier la santé des candidats pour l’élection du 18 octobre 2020, se sont engagés ce samedi, devant la cour constitutionnelle. A tour de rôle, ils ont prêté serment autour des termes : « indépendance », « objectivité » et « impartialité » pendant l’exercice de leur fonction.

La cérémonie a été présidée par le vice-président de la Cour constitutionnelle, Amadou Diallo. Ce dernier dans son discours de circonstance, a indiqué que cette prestation de serment est « prescrite par les dispositions de l’article 32 de la loi organique L 2010/006/CNT du 10 mars 2010, portant organisation et fonctionnement de la Cour constitutionnelle »

Dr Mohamed Awada, Directeur Général de l’hôpital Ignace Deen, après avoir prêté serment, a au nom de son équipe, rassuré de leur engagement à respecter la loi conformément à la déontologie médicale.

« La médecine est un sacerdoce. Tous ceux qui comportent le comité sont les gens assermentés… Nous avons juré, nous allons être impartiaux. Et nous promettons que tout ce qui va se passer, ne sortira pas d’ici », a-t-il déclaré, rapporté par le tabloïd Guinéematin.


Jacques Kamano