Oumar Sylla “Foniké Menguè”, responsable de la mobilisation et des actions du FNDC, vient d’être renvoyé en prison, après l’ouverture de son procès ce jeudi. Le jeune frontiste devra encore attendre en geôle jusqu’au 13 août prochain, date de reprise de la bataille judiciaire. 

« Le procès a été renvoyé à jeudi prochain pour la suite des débats. Nous avons entamé aujourd’hui les débats sur les infractions qui sont mises à sa charge, menace de mort, menace de violence, communication de fausses nouvelles. Nous avons discuté autour de ces questions là. Les débats vont se poursuivre la semaine prochaine », annonce Me Mohamed Traoré, l’un des avocats de la défense.

La défense garde « espoir »

Pour Maitre Mohamed, l’espoir est permis quant à une possibilité de mise en liberté de leur client. Il estime que le juge qui est chargé du dossier est digne de « confiance ».

« Au regard des débats que nous avons eus aujourd’hui, je pense que nous avons en face, un juge en qui nous pouvons faire confiance. C’est pourquoi je dis souvent qu’il n’est pas bon de jeter l’anathème sur toute la justice. Je pense que le juge qui est chargé de ce dossier est un juge qui est digne de confiance. Partant de là nous avons espoir qu’il sera totalement innocenté », nous a confié l’avocat. 

Le responsable de la mobilisation du front est détenu à la maison centrale de Conakry depuis avril dernier, suite à son intervention dans une émission d’une radio de la place. 

Abdoulaye KABA