Les faits se sont déroulés dans la nuit du mardi à mercredi 05 août. Le sieur Abdourahamane, père de famille, a tué sa femme, mère de trois enfants, dans la commune urbaine de Kindia, précisément dans le quartier Banlieue. 

Selon nos informations, c’est une bagarre qui a éclaté entre les époux aux environs de 01 heures du matin. Thierno Hawa Sylla, la victime, aurait refusé l’acte sexuel à son mari à cause de ses menstrues. Une décision que son époux n’a pas approuvée, provoquant une dispute qui a viré au drame. Une dame proche de la famille retrace une partie de la scène.

« J’étais couché, j’ai entendu des bruits, le temps pour moi de sortir et aller voir, on m’a informé que c’est Abdourahamane qui battait sa femme. J’ai frappé à la porte à plusieurs reprises, sans suite. Il a finalement ouvert la porte mais Thierno Hawa était déjà par terre. De temps à autre, elle s’est retrouvée et on lui a demandé, elle nous a dit que son mari voulait faire l’amour avec elle, qu’elle lui a dit qu’elle était en période menstruelle, mais que le mari tenait assez à satisfaire son désir. Comme il faisait nuit je suis allée me coucher », nous a confié Mariam Sylla lors d’un entretien téléphonique.

Le mari aurait donné des coups à sa femme lors de la bagarre qui lui ont été fatals.

« Ma maman m’a appelé au téléphone la nuit, que si on l’envoyait pas à l’hôpital qu’elle allait mourir. Je me suis rendu là-bas et j’ai trouvé ma mère au sol. Je l’ai prise pour l’amener à l’hôpital. Arrivée à l’hôpital les docteurs se sont occupés d’elle et après j’ai réalisé qu’elle a rendu l’âme », a expliqué l’une des filles de la défunte.

Le mari a pris la fuite et est jusque-là introuvable. Selon notre source, l’enterrement de la victime aura lieu demain à 11h. 

Des voisins témoignent que les conjoints ne s’entendaient pas très souvent.

Diaby