73 morts et plus de 3700 blessés, c’est le bilan provisoire annoncé par les autorités sanitaires libanaises, après deux grandes explosions survenues ce mardi dans la capitale Beyrouth, précisément dans la zone du port, aux environs de 18 heures. 

Pour l’heure, les causes réelles des explosions n’ont pas été déterminées. Selon un haut responsable de la sécurité, elles pourraient être dues à des « matières confisquées et stockées dans un entrepôt depuis des années ».

La force des déflagrations a brisé les vitres de nombreux immeubles et magasins. Le bruit s’est propagé à un peu plus de 200 km des côtes libanaises, ont précisé des témoins, rapporté par des médias étrangers. 

Le président libanais, Michel Aoun, a convoqué une « réunion urgente » du Conseil supérieur de la Défense. Une journée de deuil national sera observée ce mercredi 05 août, pour les victimes, mentionne le quotidien RFI.

Abdoulaye Kaba