C’est un fait à la fois dramatique et rarissime. Un homme a rendu l’âme ce mardi à Sangoyah, à bord d’un minibus qui était en provenance de Madina pour le Km 36.

Selon le capitaine Mamery Camara du Commissariat d’Entag, officier en charge de l’enquête, « c’est à Matoto que la victime est entrée dans le minibus qui venait de Madina et qui avait à son bord des femmes ».

« Entre le rond-point de Matoto et Sangoyah, le Monsieur était assis et il a commencé à se courber jusqu’à se coucher dans le “Magbana” [minibus de transport]. Ce sont les cris des femmes qui ont alerté le chauffeur et ce dernier a arrêté le véhicule. Quand il est venu ouvrir la porte il a vu l’homme étalé de tout son long dans le minibus (…). Le chauffeur après avoir fait des va-et-vient entre plusieurs services de sécurité, il lui a finalement été instruit d’envoyer le corps à la protection civile de Matoto », a-t-il expliqué.

La famille de la victime retrouvée après des recherches 

Après la fouille corporelle menée par la police scientifique et technique, aucune pièce d’identité n’a été trouvée sur la victime. Les autorités communales ont alors lancé une procédure de recherche. 

Le capitaine Mamery nous a confié avoir retrouvé la famille endeuillée du côté d’Entag après plusieurs heures de recherche : « J’ai retrouvé sa famille à Entag. C’est à travers sa photo et il avait aussi dit au chauffeur qu’il descendait à Entag. Aussi, on avait trouvé près de son corps un sachet plastique avec des chaussures, une aiguille et du fil à coudre. Donc j’ai commencé par me diriger vers les cordonniers. La dépouille est déjà en famille et elle sera inhumée d’un moment à l’autre », nous a confié l’officier lors d’un entretien téléphonique. 

Actujeune.com