La pandémie de Covid-19 continue de menacer la santé mondiale. Elle a fait environ 690 000 morts dans le monde et a touché plus de 18 millions de personnes avec 10,5 millions de guéris, selon un bilan établi ce lundi par l’AFP.

Pour Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur Général de l’Organisation Mondiale de la Santé, le monde pourrait ne pas trouver de solution miraculeuse contre le « virus maudit », malgré les nombreuses recherches en cours pour aboutir à un vaccin.

« Certains nombres de vaccins sont actuellement en phase trois d’essai clinique et nous espérons tous disposer d’un certain nombre de vaccins efficaces qui peuvent contribuer à prévenir l’infection. Toutefois, il n’existe pas de panacée pour le moment et il se pourrait qu’il n’en existe jamais », a-t-il alerté ce lundi.

Réuni vendredi dernier, le Comité d’urgence de l’OMS a mis l’occasion à profit pour réévaluer la pandémie de COVID-19 six mois après avoir décrété l’urgence mondiale. Au cours de ce rendez-vous, le DG de l’organisation a indiqué que « cette pandémie est une crise sanitaire comme on en voit qu’une par siècle, et ses effets seront ressentis pour les décennies à venir ».

L’humanité devrait-elle se résoudre à désormais vivre avec le « virus à couronne », comme le prédisent les spécialistes ?
Ces dernières semaines plusieurs zones du monde font face à un regain de contaminations et la crainte d’une deuxième vague s’impose dans les esprits. Les autorités sanitaires invitent les populations à renforcer la vigilance et à respecter les gestes barrières.

Abdoulaye KABA