Depuis la mise en œuvre du mini-remaniement ministériel, le président Alpha Condé semble avoir développé un amour fou, pour le secteur des télécommunications. Après avoir débarqué Moustapha Mamy Diaby, qui s’est sûrement écroulé sous le poids des critiques dont sa gestion faisait l’objet, en le remplaçant par Oumar Saïd Koulibaly, un autre homme du sérail, les TIC sont devenues le nouveau régal du patron du pouvoir de Conakry.

Alpha Condé s’est rendu compte de l’énorme impact positif que pourrait avoir la téléphonie sur l’économie nationale. Il voudrait à cet effet que sa gouvernance en tire profit, de façon optimale. 

La mauvaise qualité de l’Internet en Guinée, a été ouvertement dénoncé la semaine dernière par le chef de l’Etat qui a ordonné, des dispositions à prendre par le ministre Oumar Saïd. 

L’intérêt profond pour les télécoms dont nous faisons cas, est illustré par le fait que ce fut le premier point abordé par le président lors du conseil du gouvernement de ce jeudi. Le président Alpha Condé exige que, de plus près, la gestion des différentes entités impliquées dans le déploiement et la gestion du backbone nationale particulièrement la SOGEB, soit suivie.

Un audit dont le but est d’« Optimiser les ressources générées par le secteur et maximiser les revenus de l’Etat dans un domaine qui est reconnu, partout ailleurs, comme un important gisement en matière de fiscalité » a d’ailleurs été ordonné.

La question de la relance de la SOTELGUI qui, depuis plusieurs années alimente les débats, a aussi refait surface. 

A cet effet, Alpha Condé a invité le Ministre en charge des Télécommunications à accélérer le processus de mise en place et de relance de l’entité juridique qui doit reprendre les actifs et les activités de l’opérateur de téléphonie.

Le Président de la République a invité le Ministre en charge des Télécommunications à accélérer le processus de mise en place et de relance de l’entité juridique qui doit reprendre les actifs et les activités de la SOTELGUI, l’opérateur historique du secteur. Il a également instruit d’initier les opérations de remise en état du réseau de téléphonie fixe en Guinée.

Il a également instruit d’initier les opérations de remise en état du réseau de téléphonie fixe en Guinée, rapporte le compte-rendu du conseil.

En ce qui concerne la Sotelgui, depuis plusieurs années, des actions concrètes sont attendues au delà des multiples annonces creuses. L’actuel ministre des télécommunications a d’ailleurs été pendant un moment, porté à la tête de l’institution de téléphonie. Malheureusement, elle peine à renaître de ses cendres, après avoir été carbonisée par des véreux cadres guinéens, dont les identités sont restées énigmatiques.

Espérons que cette fois soit la bonne.

Actujeune.com