Ils étaient au nombre de 22 jeunes à être arrêtés par les forces de l’ordre, lors de la dernière manifestation contre le manque d’électricité à Kankan, le mardi 21 juillet. Ces jeunes détenus depuis plusieurs jours viennent de bénéficier d’une libération dans la journée de ce mercredi.

L’information nous a été confirmée par Ousmane M’bia Kaba, leader du mouvement de protestation. Il précise que sur les 22 jeunes détenus, 21 ont été libérés et que le seul qui reste est encore retenu pour avoir effectué une publication sur les réseaux sociaux visant à diffamer des citoyens de la localité. 

« Nos camarades ont été libérés, sauf un seul. Il est encore retenu pour un problème de publication sur les réseaux sociaux. Mais nous sommes entrain de nous battre pour obtenir sa libération. Sinon tous les autres ont déjà rejoint leurs domiciles. Il y avait quelques blessés que nous avons conduits vers un centre de soins », a-t-il laissé entendre. 

Contrairement à la menace du mouvement, de poursuivre ses manifestations le mardi prochain, M’bia a indiqué qu’une trêve sera observée pour une période d’un mois, en attendant que l’État pose des actions pour l’aménagement du barrage hydroélectrique qu’ils réclament. 

« Nous n’allons plus manifester le mardi prochain. Nous suspendons les manifestations pour un mois. Après on décidera de la suite », a-t-il annoncé. 

Selon les informations, la libération de ces jeunes est le fruit de l’implication de certaines Organisations Non Gouvernementales (ONG) pour la défense des droits de l’homme et de plusieurs autres institutions.

Actujeune.com