Oumar Sylla, alias Foniké Menguè, responsable de la mobilisation et des actions du FNDC est détenu en geôle depuis avril dernier, suite à son intervention dans une émission d’Espace FM. Selon Me Mohamed Traoré, membre de son pool d’avocats, il est « poursuivi sur le fondement de l’article 519 du code pénal, à savoir la diffusion de fausses nouvelles ».

Après plus de trois mois faits de rebondissements, son procès vient d’être programmé. Il s’ouvrrira, le 06 août 2020, au Tribunal de Première Instance (TPI) de Dixinn. L’information nous a été confirmée par l’un de ses avocats, en l’occurrence Me Salifou Béavogui. 

« Depuis le mois d’avril il a été mis aux arrêts. Son dossier a été instruit et transmis à la juridiction de jugement pour le procès. Il y a de cela pratiquement deux semaines, nous avons écrit à Monsieur le procureur de la république près le Tribunal de Première Instance de Conakry 2 qui nous a fait l’honneur de nous recevoir hier en début de matinée et qui nous a bien accueilli. Il a retenu finalement la date du 06 août pour l’ouverture du procès. Qu’il en soit remercier vivement en dépit du fait qu’il est notre farouche adversaire. Mais nous viendrons simplement récupérer notre client entre les mains de la justice, parce que les faits ne sont pas établis. Il est victime de ses opinions », déclare-t-il. 

Pour Me Salifou, c’est un réel sentiment de joie de savoir que le procès de son client va enfin s’ouvrir, après plusieurs mois de va-et-vient. Il indique que c’est une chance de savoir que ce dernier sera enfin devant le juge. 

« C’est un sentiment de joie. C’est une chance pour tout citoyen qui est en prison, d’être devant le juge. Beaucoup de prisonniers n’ont pas cette chance, je sais de quoi je parle. Donc si lui il a cette chance, c’est extraordinaire. On va faire le nécessaire pour obtenir sa remise en liberté », a-t-il souligné. 

Abdoulaye KABA