Comme ordonné par le ministre de la justice, les audiences criminelles ont repris ce Mercredi 22 juillet 2020 au tribunal de première instance de Mamou avec plusieurs dossiers dont deux cas de viols.

C’est après plusieurs mois de suspension que ces audiences ont redémarré dans la ville carrefour. Deux (2) dossiers de viols étaient inscrits dans le rôle de l’audience criminelle de ce Mercredi 22 juillet 2020, dont Alpha Boubacar Mansaré poursuivi pour viol suivi de pédophilie, des faits prévus et punis par les articles 267, 268 du code pénal et 355 du code de l’enfant. Un acte qui s’est passé à Sitakoto dans la sous préfecture de Ouré kaba. A la barre Alpha Boubacar Mansaré a reconnu les faits qui lui sont reprochés.

Le deuxième, Thierno Yaya Barry est poursuivi pour viol et tentative de viol sur des filles dont une âgée de 12 ans et l’autre 18 ans. Des faits prévus et punis par les articles 18, 267 et 268 du code pénal. Cet autre acte s’est produit à Kegneko, sous-préfecture de Mamou. Présenté à la barre, le prévenu a nié les faits.

Dans ses réquisitions, le ministère public a demandé au tribunal de retenir Alpha Boubacar Mansaré dans les liens de la culpabilité en le condamnant à 10 ans d’emprisonnement ferme mais aussi Thierno Yaya Barry à 7 ans de prison ferme.

L’avocat de la défense Abdoulaye keita, dans ses plaidoiries, a demandé au président du tribunal de relaxer purement et simplement ses clients pour faute de preuves.

Le verdict du président du tribunal est tombé aux environs de 18 heures. Alpha Boubacar Mansaré et Thierno Yaya Barry à respectivement huit (8) et sept (7) ans.

A la fin des audiences, l’avocat de la défense a promis d’interjeter appel à la cour d’appel de Conakry.

Abdoulaye Soindé Diallo

Correspondant d’Actujeune.com à Mamou