Il s’agit d’une catégorie d’étudiants guinéens à l’étranger, bénéficiant de la “Bourse spéciale de la Présidence”. Ils sont depuis quelques mois dans une situation embarrassante due au non-paiement de leur bourse, accordée exclusivement par la Présidence de la République, à travers l’Office National des Bourses Extérieures (ONABE).

Confrontés aux difficultés liées à la crise sanitaire due au Covid-19, ces étudiants qui, a-t-on appris, inscrits aux programmes de Master et de doctorat, sont depuis le mois d’avril à l’attente de cette bourse de prise en charge dont le montant varie entre 5 000 et 8 500 dollars par personne, selon les pays d’études. Une bourse qui leur permet de couvrir les besoins en logement, nourriture et d’assurer le payement des frais d’études, pour ceux qui sont dans des institutions privées. Cette situation constitue un véritable blocus pour l’achèvement de leur cursus. Plusieurs parmi eux seraient contraints de manquer des évaluations de fin de programmes (recherches et soutenances), à cause du non payement des frais d’études, nous rapportent des témoignages. 

Selon nos sources, le dossier pour le décaissement de fonds aurait été transmis depuis le mois de février, au Ministre chargé des Affaires présidentielles, Ministre de la Défense nationale, Dr Mohamed Diané, mais jusque-là aucune action concrète n’aurait été engagée pour le paiement de ladite bourse. 

Pour l’heure ces étudiants continuent de tirer le diable par la queue hors des frontières du pays.

Actujeune.com