L’acte s’est produit ce mardi en pleine journée au mausolée de Camayenne où se trouve les tombes de plusieurs pionniers de l’indépendance de la Guinée.

Un individu s’est introduit dans l’enclos de la tombe du premier président de la République de Guinée et s’est ensuite livré à des pratiques que certains des proches de feu Ahmed Sekou Touré qualifient de « démoniaque ».

Selon les explications du jeune secrétaire général par intérim du PDG-RDA, parti du père de l’indépendance, cet individu (un gendarme selon nos sources) déjà mis aux arrêts, était dans la logique de souiller la mémoire de leur Icone.

« Il a mis le feu au tricolore et à tout ce qu’il y avait. Comme un pagne avec des versets coraniques et le coran placé près de la tombe du président. Quand il a fini, il s’est couché sur la tombe. Il avait trois bouteilles qui contenaient des choses qu’il versait sur la tombe. On ne sait pas ce qu’il y avait là dedans. Tous les instruments qu’il y avait sont partis en feu. Heureusement que les agents ont été appelés et sont intervenus ».

Oyé Béavogui, tout en exprimant son désarroi, fait savoir que la tombe de Hadja Mafory Bangoura, enterrée aux côtés de son ancien compagnon de lutte, a été affecté aussi. Il dit « prendre à témoin l’opinion » et assure que « l’acte ne sera pas toléré et que les auteurs et complices y répondront ». Il invite les autorités guinéennes à éventuellement sécuriser cet endroit, pour que de tels actes ignobles ne se reproduisent plus.

Des sources nous apprennent ce soir que l’individu est déjà mis aux arrêts et serait à la disposition des services compétents.

Actujeune.com