Après avoir dénoncé la gestion « opaque » du directoire national du FNDC, la plateforme revendicative vient d’interpeller les leaders du fronts ce mardi, sur la question autour de l’objectif des manifestations de rue.

A travers un point de presse animé dans la journée, à la maison de la Presse, la plateforme a invité les leaders du FNDC à apporter plus de clarté quant à la position des leaders des partis politiques membres de l’opposition ainsi que les autres leaders du front. Elle indique ne plus s’engager dans une manifestation de rue sans définition claire des objectifs de celle-ci. 

« Après le 22 Mars, nous avons souhaité une redéfinition des objectifs et des nouvelles stratégies du FNDC en tenant compte du forcing d’Alpha Condé, et les élections du 22 mars. C’est à partir de ce moment là que les incompréhensions sont apparues au sein de notre mouvement… Dès lors, nous tenons à porter à votre connaissance, que nous les membres ici présents, sommes dans l’esprit de base du combat du FNDC qui était la Défense de la Constitution de 2010 et d’empêcher le troisième mandat d’Alpha Condé. A cet effet, nous demandons plus de clarté dans le positionnement des leaders politiques de l’opposition, ainsi que les autres leaders membres du FNDC, afin que le mot d’ordre soit compris par tous et de la même façon. Nous ne voulons plus, et d’ailleurs la base ne voudra plus sortir si l’objectif de la manifestation n’est pas clairement défini par l’ensemble des leaders et que chacun donne une instruction à ses militants. Nous réclamons une déclaration claire, nette et sans ambiguïté …», a-t-elle mentionné dans sa déclaration. 

La plateforme revendicative se dit toutefois prête pour un « assaut final », au cas où, à l’issue du prochain congrès du RPG, Alpha Condé est désigné comme candidat à l’élection présidentielle à venir.

A préciser qu’elle est constituée de quatre principales structures, notamment la 3ème dynamique, le Mouvement Elazologa, Jeunesse Citoyenne et Citoyens pour la Défense des Acquis de la République.

Diaby