Le vice-maire de Matam, Ismaël Condé n’est apparemment pas le seul visé dans cette affaire qui lui a valu son arrestation. Ce lundi, son premier responsable, Seydouba Sacko, Maire de Matam, a aussi été interpellé et placé en garde à vue au CMIS numéro 1 de la Camayenne, rapporte le tabloïd Mosaïqueguinee.

Selon les informations, les deux autorités de la mairie de Matam sont poursuivies par une société guinéenne, pour « escroquerie et abus de confiance ». Ils devraient être présentés ce mardi au procureur du tribunal de première instance de Mafanco.

Ismaël Condé, a été interpellé et placé en garde à vue ce vendredi 10 juillet. Une arrestation que certains ont qualifié « d’intimidation » par le pouvoir, pour sa récente adhésion à l’UFDG, après son éviction du parti présidentiel, le RPG.

Actujeune.com