A moins de deux semaines de la reprise des manifestations de rue, par l’opposition guinéenne, pour « exiger le départ » du président Alpha Condé et l’annulation du double scrutin contesté, la France vient d’interpeller à nouveau le chef d’État guinéen. 

A peine reconduit à son poste lors du dernier remaniement, Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères de la France a, à travers une déclaration, invité ce mercredi, le locataire du palais Sékhoutouréya à entreprendre des initiatives pour apaiser la situation, avant de rappeler que la France ne reconnaît pas le référendum passé du 22 mars. 

« Notre posture est de soutenir la démocratie et le Droit. La démocratie dans les Etats fragiles comme la Guinée, nous souhaitons que des initiatives soient prises par le président Condé pour apaiser la situation à la suite d’un référendum que nous avons contesté », a-t-il souligné dans des propos relayé par RFI.

Faut-il préciser que ces derniers mois, l’intention du président Alpha Condé de briguer un troisième mandat se dessine peu à peu.

Actujeune.com