Oudy est un artiste qui m’a marqué profondément. Je dirais même que jusqu’à présent, je suis étonné de ce qu’il a pu produire sur le plan culturel. Je me souviens encore lorsque cet artiste sortait son premier tube. Je me suis dis que c’est un artiste qui a baigné dans la mode compte tenu de l’effervescence du coupé-décalé en Afrique. Mais, c’est progressivement que j’ai compris que c’était vraiment un artiste qui avait de quoi à offrir à son pays. En toute sincérité, je suis fier de lui. 

Il est l’un des artistes guinéens qui partagent une réelle proximité avec la plupart des grandes stars africaines et, peut-être même du monde. Le style coupé-décalé qui fait état de son identité musicale, laisse correctement apparaître, je dirais même, valorise la culture guinéenne et, pas que seulement en Guinée ; mais à travers le monde parce que, non seulement, l’on perçoit la rythmique de nos pas de danse tels que le doumdoumba, le yankadi et bien d’autres encore qui sont des valeurs de notre patrimoine culturel et musical. 

Je pense qu’en Guinée, il est l’artiste qui représente véritablement l’axe du brassage culturel. Il est le seul vrai symbole de la diversité dans ce secteur d’activité et, je pense qu’il a raison car, pour moi, la vivacité de la culture dans un pays, repose, en grande partie, sur sa diversité et l’accompagnement des générations montantes vers des faits nouveaux leur permettant de procéder à des évaluations sur le niveau de ce qu’il ont place et que faire pour mieux aller de l’avant. 

Il accompagne d’autres artistes en Guinée et, à ce jour, il dispose même d’un centre culturel qui comprend un studio d’enregistrement, une salle de répétition et une salle pour les formations et l’entretien des conférences.

OUDY PREMIER est, pour moi, un artiste qui est vraiment unique en son genre. Il est l’un des artistes les plus en vue en Guinée, mais aussi, le seul qui est reconnu sur la ligne du brassage culturel. 

J’aurais préféré que ce texte soit écrit par une autre personne mais on ne reconnaît la valeur des hommes qu’après leur disparition. 

Il est juste unique mon artiste.

Kouyate Salif
Manager et opérateur Culturel