La nouvelle a été suffisamment relayée ce mardi dans la presse. La vice-présidente du bureau national des femmes de l’UFR a démissionné du parti pour dit-elle « Disfonctionnement aigüe au niveau des instances du parti et le caractère unilatéral dans les prises de décisions ».

Elle vient à cet effet prolonger la liste des militants ayant quitté le navire bleu blanc ces dernières semaines.

Le responsable de la communication digitale du parti n’a pas voulu rester aphone. Fodé Baldé, tranche en soutenant que tous les membres du parti qui apportent ou ont apporté une onction au double scrutin contesté par l’opposition du 22 mars, ne sont pas dans la dynamique du parti donc sont appelés à s’en aller.

« Je voudrais tout simplement préciser qu’elle a été mise à la touche par le Parti depuis qu’elle a décidé de soutenir la double forfaiture. Et comme nous l’avons dit : nous sommes à un stade où chaque guinéen se déterminera selon ses fonctions. Alors ceux qui voudront soutenir la forfaiture en cours dans notre pays n’auront pas leur place au sein de l’UFR ». 

Sur une photo, la démissionnaire du jour est visible tenant entre les mains l’affiche d’un candidat du RPG Arc-en-ciel aux législatives.

« Cette photo illustrative date de février, elle apportait son soutien à la mascarade électorale du 22 mars. C’est tout simplement surprenant que sa lettre de démission apparaisse maintenant. Car au Parti, rien n’a encore été réussi. Tout ça c’est la stratégie de harcèlement que Alpha Conde continue de développer contre l’UFR » a-t-il fait savoir.

Daraba