Comme annoncé, la Commission Électorale Nationale Indépendante, a organisé ce vendredi 03 juillet, la première réunion du comité inter-parties (CIP) à Conakry, en prélude à la prochaine élection présidentielle annoncée pour le 18 octobre 2020. 

Pour cette première séance, les partis politiques membres du front national pour la défense de la constitution, ont boudé la séance alors qu’ils étaient présents dans la matinée au QG du FNDC, pour une plénière en vue de la projection d’une prochaine manifestation. En mi-journée, ils ont procédé à l’inhumation des huit (8) dernières victimes des manifestations du front.

Contrairement à eux, la rencontre a connu la participation d’autres partis politiques, parlementaires et extraparlementaires, ainsi que plusieurs organisations de la société civile.

Pour prendre part au processus électoral, l’opposition politique qui est majoritairement composée de ces partis acteurs du FNDC, exige l’annulation de la nouvelle Constitution et la dissolution de l’Assemblée nationale issue du double scrutin du 22 mars dernier. 

Actujeune.com