Les forces vives-FNDC France dans une lettre ouverte datant du 30 juin, ont invité la coordination nationale du Front National pour la Défense de la Constitution, à revoir ses stratégies, afin de permettre « le départ immédiat et sans condition d’Alpha Condé et la purge de l’Assemblée Nationale ainsi que la Cour Constitutionnelle de leurs occupants illégaux ». Elles ont également fait des recommandations à la base.

Dans une interview accordée à Actujeune.com ce jeudi 02 juillet, Sekou Koundouno, responsable des stratégies et planification du FNDC, nous a livré le regard que porte la coordination nationale sur cette démarche entreprise par sa branche basée en France. 

« Nous le capitalisons comme toute autre contribution citoyenne pouvant aider la dynamique citoyenne à mieux répondre aux aspirations profondes et légitimes du souverain peuple de Guinée. Par conséquent il relève de la compétence exclusive des instances du FNDC de voir ou pas la pertinence de telles ou telles propositions. Nous saluons et encourageons toutes les propositions citoyennes constitutionnelles », a-t-il déclaré. 

Koundouno ne voit aucun souci au fait que le FNDC France ait opté pour une lettre ouverte au lieu d’un courrier interne. « Nous privilégions la liberté d’expression et l’état de droit, par conséquent tous les moyens légaux d’expression et de propositions sont reconnues et acceptées ».

Interrogé sur la forme que prendront les prochaines manifestations quand on sait que les précédentes ont connu des morts et n’ont pour l’heure pas fait reculer le pouvoir, le responsable des stratégies et planification, n’a pas souhaité être bavard a ce sujet. Il a juste lâché que « Vous serez informés à travers nos canaux officiels au moment opportun », a-t-il répondu.

Abdoulaye Kaba