Ce mardi 30 juillet 2020, le chef du département de la sécurité et de la protection civile, Damantang Albert Camara, a animé un point de presse sur la situation de la pandemie de Covid-19 et l’application des mesures édictées.

Interpellé au sujet de l’excès dont font quelquefois preuve, certains agents dans l’application de la mesure, Damatang s’est défendu en ces termes « Comme vous le savez, c’est une situation à laquelle nous ne sommes pas habitués. Parfois certains agents des forces de l’ordre font l’excès dans l’application de la loi portant sur le port de masque. Une personne qui se trouve dans sa voiture avec les vitres plombées ne doit pas être interpellée pour le non port de masque….».

A la même occasion, le ministre a indiqué qu’à date les services de sécurité chargés de faire respecter la mesure ont recouvré au total sur toute l’étendue du territoire national, un montant de plus de 100 millions de francs guinéens. Une somme qui est reversée dans les comptes du trésor public, a-t-il précisé.

« Je suis au regret de vous annoncer que depuis l’application de la mesure portant paiement d’une amende de 30 mille francs guinéens par toute personne qui ne porte pas son masque, sur l’ensemble du territoire national, à date, la police a recouvré un montant de 100 millions 980 mille francs guinéens qui est automatiquement versés au trésor public » déclare-t-il.

Diaby