C’est ce samedi 27 juin, que Maître Thierno Souleymane Baldé, un des avocats du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), a confié cette information à nos confrères du site mosaïqueguinée.

« Les autorités ont finalement décidé de nous restituer les corps. Nous devons tenir une réunion avec les familles des victimes ce week-end à venir, afin qu’elles nous disent ou décident comment et à quelle date les enterrer », a-t-il laissé entendre.

Ces huit (8) citoyens guinéens ont trouvé la mort lors des manifestations du FNDC, les 29 février et 22 mars derniers. Selon les autorités, les corps gardés à la morgue de l’hôpital Ignace Deen depuis plus de trois mois, devaient faire l’objet d’autopsies.

Diaby