Les députés gabonais ont voté ce mardi 23 juin, le projet de loi sur la dépénalisation de l’homosexualité. 48 voix ont voté pour, 24 contre et 25 se sont abstenues, apprend-t-on.

Le projet de loi a été soumis au parlement, par le gouvernement gabonais qui estime que son adoption pourrait mettre fin à une « discrimination », rapporte le quotidien rfi. La loi punissant l’homosexualité au Gabon, avait été adoptée en juillet 2019. Près d’un an après, le gouvernement décide de revenir là-dessus.

Cette nouvelle ne devrait ravir qu’à moitié les homosexuels gabonais. Le parlement étant composé de deux assemblées législatives, la loi approuvée par la majorité des députés doit d’abord être votée par les sénateurs. Si le pour domine encore, elle sera ensuite promulguée. En cas de divergence, un congrès réunira les deux chambres pour harmoniser le texte avant le vote définitif.

L’homosexualité est sévèrement sanctionnée dans plusieurs pays de l’Afrique subsaharienne, plus de la moitié la criminalise. Mais dans des Etats comme le Botswana, l’Angola, le Mozambique et les Seychelles les relations entre personnes de même sexe sont légalisées.


Abdoulaye KABA