Suspendus depuis plus d’une semaine, suite à une étude publiée dans la revue médicale The Lancet, l’Organisation Mondiale de la Santé vient d’annoncer ce mercredi, la reprise des essais cliniques sur l’hydroxychloroquine, le médicament qui suscite tant de controverses dans cette pandémie de Covid-19. 

Cette décision de reprise est rendue possible après des analyses sur les données disponibles sur la mortalité liée à la maladie virale. Le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus a, au cours d’une conférence de presse virtuelle, indiqué que les membres du Comité de sécurité et de suivi ont estimé après des analyses, « qu’il n’y a aucune raison de modifier le protocole » des essais cliniques. 

Le quotidien lci.fr rapporte qu’une enquête a été menée par le très sérieux quotidien “The Guardian” et que celle-ci a révélé la provenance douteuse de certaines données qui avaient conduit à la suspension des essais. Ce qui a poussé la revue “The Lancet” a prendre aussi ses distances mardi soir avec les résultats qu’elle avait publié. 

Faut-il rappeler que cette décision de reprise des essais devrait sans doute conforter le professeur Didier Raoult, le fameux promoteur de l’hydroxychloroquine.

Abdoulaye KABA