Le groupe Banlieuz’art fait partie de ce collectif d’artistes mobilisés dès l’annonce du décès de feu Mory Kanté, pour lui rendre un vibrant hommage, à travers une chanson intitulée « Pour qu’une légende reste vivante ».

A quelques jours de la sortie officielle du morceau, prévue ce mardi 02 juin, Marcus, lead vocal du duo fer de lance d’Urban Connexion, s’est prêté à nos questions au cours d’une interview qu’il a accordée à Actujeune.com.

Actujeune : Pour vous que représente Mory Kanté ?

Marcus : Un monument, une star interplanétaire, un repère dont on devrait s’estimer heureux et suivre la trace.

Actujeune : Ça vous fait quoi d’avoir participé à ce projet ?

Marcus : Je rends hommage à un père que j’ai eu la chance de côtoyer, avec lequel j’ai échangé des idées sur comment développer une carrière musicale aussi aboutie que la sienne. Alors ça m’a vraiment fait chaud au cœur d’avoir pu placer quelques mesures sur cette chanson qui lui rend hommage avec presque tous mes frères de la crème musicale Guinéenne.

Actujeune : L’écoutiez-vous avant ? Vous a-t-il inspiré une fois ? Laquelle de ses chansons préférez-vous ?

Marcus : Oui je l’ai écouté comme beaucoup d’entre nous. Même si on sait que les styles musicaux diffèrent, c’est-à-dire la pop Manding qu’il faisait et nous la musique urbaine, il m’a quand même inspiré sur le morceau qu’on a fait avec Viviane Chidid (Lonkélén NDLR). Sur le morceau, mon couplet ressort carrément du grand titre YÈKÈ YÈKÈ. C’était une belle expérience également. Et mon titre préféré est YÈKÈ KÈKÈ, notamment. 

Actujeune : Est-ce que pour vous, la Guinée peut espérer avoir un prochain Mory Kanté dans les prochaines années ? Si oui, sur qui misez-vous ?

Marcus : Cela est fort possible, puisque ce n’est pas le talent qui manque en Guinée. On a tout le temps de nouvelles découvertes, alors oui c’est possible. Mais sur qui miser ? Seul le temps nous le dira.

« Le groupe Banlieuz’art fait partie des figures de proue depuis dix ans du Hit parade national, il a pris part à plusieurs collaborations de cette nature, ce rendez-vous, il ne pouvait sans nul doute le manquer » rassure l’équipe managériale.

Paix à l’âme de l’artiste.

Actujeune.com