A peine installée dans le nabaya, Kalac radio, appartenant au Groupe Hadafo Média de Lamine Guirassy vient de recevoir sa toute première convocation à la police ce samedi. Il est reproché à l’administration du média d’avoir difusé une information de l’érudit Karamo Solo, appelant à un regroupement dans son village natal Djansoumana, pour un prêche.

Contacté par notre rédaction, le directeur de Kalac radio Kankan, Mohamed Slem Camara, nous indique que l’élément sonore date d’il y a longtemps, bien avant l’interdiction de regroupement décrétée par le président Alpha Condé. Il précise également que l’élément a été diffusé il y a trois jour dans une ancienne playlist.

« L’élément dont il parle a été diffusé dans une playlist il y a environ trois jours et il est ancien. Du coup la ligue islamique a interpellé le préfet pour lui dire que Karamo Solo s’apprête à regrouper les gens dans son village pour faire des prêches. C’est ainsi que le préfet a informé la police et nous avons reçu une convocation aujourd’hui »

Pour l’heure, lui et son directeur de programme sont au commissariat centrale de police de Kankan, en attente d’être situés sur leurs sorts.

A rappeler que Karamo Solo fait l’objet de sanctions depuis le mois d’avril dernier. Il s’est vu interdire la diffusion et la rediffusion de tous ses prêches sur les radios privées et publiques de la ville, le 22 avril par une décision du préfet d’à l’époque, Aziz Diop. Le prêcheur et président de l’association Nourdine Islam est sanctionné pour avoir violé l’interdiction de regroupement massif. Un fait qu’il ne reconnait d’ailleurs pas et dénonce une manœuvre de la part d’un certain groupuscule au sein de la ligue islamique régionale, qui selon lui viserait à ternir son image. 

Abdoulaye KABA